Librairie Musicale le Croquenotes, Toulouse Samuel Barreau, archetier
Samuel Barreau, archetier
 Beno”t Germain, luthier
Beno”t Germain, luthier
 Les Editions du Loriot Les Editions la Fedelta 
    
Animations, rencontres      ContactMon compte     Mon panier  (0)

@
4, rue Jean Suau, 31000 Toulouse
info@croquenotes.com
05 61 23 17 82






















Chèques Lire et Chèques Culture acceptés
Acceptés en librairie



Conditions générales
 


23.50  €

CompositeurMENDELSSOHN-BARTHOLDY Felix 
TitreMusique sacrée VIII  
EditionCARUS VERLAG 
NuméroCAR83216 
InstrumentationChant - Chant lyrique - CD 
DisponibilitéSous quelques jours 
Prix en euro23.50 € 
ContenuMagnificat en re majeur
Jesu meine freude
Tu es petrus, op. 111
Wir glauben all an einen gott
Gloria
 
Format : 1 SACD Hybride Digipack Durée totale : 01:09:00 Enregistrement : 2008 Lieu : Schweigern Pays : Allemagne Prise de son : Eglise / Stereo Ne soyez pas étonnées si vous venez juste d?apprendre que le magnifique Magnificat de Mendelssohn fut écrit par un jeune garçon âgé alors de seulement 13 ans ! Tout comme son Gloria en mi bémol écrite aussi en 1822, toutes deux présentes sur ce nouveau volume de la série de Frieder Bernius, un enregistrement qui regroupent également parmi d?autres oeuvres le fameux Tu es Petrus pour choeur mixte à dix-neuf voix. Cet enregistrement nous présente des oeuvres chorales religieuses que le compositeur prodige Félix Mendelssohn composa à l'âge de 13 ans pour les deux oeuvres principales : son Magnificat en ré majeur et son Gloria ; à 22 ans pour trois compositions plus courtes, le choral "Jesu meine Freude", le motet "Tu es Petrus" et la cantate ou cantique de soirée "Wir glauben". Mendelssohn les joua toutes lors de soirées dominicales organisées chez ses parents à Berlin. On a là une musique académique dans le grand style baroque, certes, avec des trompettes omniprésentes, et des fugues très nombreuses, même une quadruple fugue (dans le Magnificat). Toutefois le jeune compositeur introduit çà et là des touches romantiques, entre autres en utilisant la clarinette moderne et en effectuant des modulations inattendues à la façon romantique. Frieder Bernius, à la tête de la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême nous fait savourer cette musique accomplie, solennelle lorsqu'il est question de la gloire de Dieu (Magnificat), de la mission de Pierre (tu es Petrus) ou des dogmes, assurément romantique pour décrire des sentiments très forts, la joie de la Vierge (cf le Deposuit potentes du Magnificat) ou le souffle de l?Esprit qui passe (dans le Wir glauben an den Heilegen Heist). Le Kammerchor de Brême aux effectifs équilibrés comme toujours en Allemagne et les quatre solistes aux voix fraîches nous charment à chaque moment. (Blandine Thiery) Le Magnificat et le Gloria en Mi bémol majeur écrits en 1822 sont les premières oeuvres de Mendelssohns qui ne sont pas des études. Le Tu es Petrus à dix-neuf voix que Mendelssohn offrit finalement à sa soeur Fanny pour son anniversaire est également une pièce importante. C?est en effet la première oeuvre de musique sacrée qu?il envisagea de publier. L?influence de l?étude de Bach de son professeur Friedrich Zelter et celle de l?académie de chant de Berlin sont très sensibles, comme dans les cantates choraux composés plus tard. Voilà encore un très bel enregistrement de Frieder Bernius et du Kammerchor Stuttgart dans la collection de CD réunissant toutes les oeuvres sacrées de Mendelssohn déjà plusieurs fois primée.
A découvrir..

MENDELSSOHN-BARTHOLDY Felix
Musique sacrée VIII
Chant - Chant lyrique



MARSCHNER Heinrich
Mélodies pour baryton
Chant - Chant lyrique